Rechercher
  • François

STOP AU RACISME 🛑 - « Le racisme est un problème de Blancs », Reni Eddo-Lodge, 2018.

Les images que je vois en ce moment m'accablent, me donnent les larmes aux yeux, me mettent en colère. Je parle de ces violences qui ont lieu envers ces « personnes de couleur ». Parce que le fait d'être blanc n'est pas la norme, parce que ça ne devrait même plus exister.



Vous pouvez penser que c'est facilepour moi, blanc, peut-être favorisé, de dire ça. C'est peut-être vrai, mais c'est un combat que je veux mener avec vous, je vous soutiens. Je crois qu'avant, j'étais conscient que ça existait mais je ne me rendais pas compte que c'était à ce point là. J'en vomi.


J'avais un essai dans ma bibliothèque qui m'attendait sur la question. Reni Eddo-Lodge, que j'ai eu la chance d'écouter à Bruxelles. À chaque intervention, elle était acclamée, applaudie. Je voulais faire encore plus de bruit.


Cet essai, plusieurs fois primé, n'est pas écrit contre les blancs mais pour rendre compte d'une réalité à démolir, plus que jamais. Oui, il faut que ça cesse. Parce qu'il y a George Floyd, Adama Traore, et tous les autres. Tout ce qu'on croit savoir, et tout ce qu'on ne voit pas.


« J'écris - et je lis - pour m'assurer que d'autres personnes ont ressenti ce que je ressens, qu'il ne s'agit pas que de mi, que tout ceci est bien réel, authentique et vrai. Si j'ai une conscience de la race aussi aiguë, c'est uniquement parce que ma différence a toujours été expressément pointée par le monde qui m'entoure, aussi loin que je m'en souvienne. Quand j'analyse l'invisibilité de la blanchité ou que je m'interroge sur sa nature excluante, c'est d'un point de vue extérieur. Autant que je le sache, ce n'est pas le cas pour la plupart des Blancs qui abordent le monde sans avoir conscience de leur propre race, jusqu'à ce que sa dominance soit remise en cause.

J'ai écrit ce livre pour décrire ce que ça fait de se voir arracher sa voix et sa confiance face à un inébranlable statut quo. »