Rechercher
  • François

LE LECTEUR DU MOIS - JUIN 2020

Nous voilà déjà au mois de juin et les beaux jours sont là. Pour ce nouveau mois, j’ai décidé de mettre à l’honneur Alexandre, @lex_libris_ , un jeune homme diplômé et passionné d’histoire et d’histoire de l’art. Il aime le patrimoine, les livres et... les parcs d’attractions et nous parle aujourd’hui du livre Thibault Bernard, Il est juste que les forts soient frappés.

Quel lecteur es-tu ? Curieux, passionné, amoureux en particulier de la littérature française et italienne avec un petit goût particulier pour les premiers romans mais fidèle à mes auteurs coup de coeur. La lecture me permet de m’ouvrir au monde, de m’évader dans un quotidien par toujours évident pour apprendre et découvrir des univers. La lecture est essentielle dans ma vie.

Pourquoi as-tu choisi ce livre ? Le choix a été difficile, j’ai longtemps hésité à parler de Diderot (Jacques le Fataliste), de Jean Cocteau (La Machine Infernale) de Luca di Fulvio ou encore de Valérie Perrin. Mais ce roman coup de coeur de ce début d’année ne peut pas passer inaperçu. Un livre qu’on n’oublie pas après l’avoir refermé. Une histoire de vie, d’amour et de mort. Une beauté unique, c’est lumineux, déchirant, rempli de sentiment, avec une plume tellement bouleversante, pleine d’émotion et de sincérité.

Extrait : « Il serre ma main encore plus fort, s’effondre contre mon épaule, dans le creux de mon cou. C’est seulement là, en sentant ma peau mouillée, qu’il découvre qu’il a pleuré. C’est seulement là qu’il comprend que je suis morte. »


Tu recommandes ce livre aux gens qui... aiment rire et pleurer à la fois. Pour ceux qui aiment vibrer et sentir leur cœur battre à travers les pages d’un roman. Je le recommande pour la force et l’amour qu’il dégage ! Bref, lisez le !


Si je pouvais rencontrer un auteur, ce serait… J.K Rowling qui a bercé mon enfance et m’a donné le goût de la lecture. Ou Elena Ferrante, cette femme ou homme tellement mystérieux/se mais à la plume incroyable de beauté.