Rechercher
  • François

LE LECTEUR DU MOIS 📖 - JANVIER 2019

Bonjour à tous ! C'est lui qui inaugure cette nouvelle année ! Aujourd'hui, j'ai l'honneur de vous présenter Jon, un jeune écrivain suisse dont le premier roman Et à la fois je savais que je n’étais pas magnifique a été publié aux éditions l’Âge d’Homme, et préfacé par Philippe Besson. Le deuxième est à venir. En attendant, il nous parle de Gatsby le magnifique, un livre qu'il a transporté au bout du monde.



« Nick Carraway débarque à NY pour travailler dans la finance. Non loin d’où il vit, dans un somptueux manoir, des fêtes incroyables sont organisées. Il fera la connaissance de son voisin, le mystérieux Jay Gatsby dont on ignore tout de sa fortune, de ce qu’il fait et d’où il vient. Peu à peu, on comprend que ces parties all night long ne sont qu’un appât pour y attirer Daisy Buchanan, la cousine de Nick, mariée à un sacré connard blindé aux as, qu’il souhaite reconquérir. » Quel genre de lecteur es-tu ? Je lis vraiment de tout. Rien ne m’arrête, tant que j’en éprouve curiosité et intérêt. Pour moi, la lecture est à la fois une réponse à mes doutes, apprendre sur soi, du monde, et prendre du plaisir, une une compagne fidèle. Pourquoi as-tu choisi de nous parler de ce livre ? Car c'est le livre que j’ai le plus (re)lu, en anglais et dans toutes les traductions françaises qui puissent exister. C’est clairement l’oeuvre qui gardera son éternelle intensité. Tous les thèmes évoqués me fascinent: cette croyance forte à l’espoir; la gloire et la chute d’un homme; l’Amour; la perfidie des relations et l’hypocrisie de l’être humain; le désir de ressusciter le passé. Extrait : « Je ne pouvais ni m’attendrir, ni lui pardonner, mais j’ai compris que sa façon d’agir était tout à fait normale à ses yeux. Qu’il n’y avait dans tout cela qu’insouciance et maladresse. Tom et Daisy étaient deux êtres parfaitement insouciants – ils cassaient les objets, ils cassaient les humains, puis ils s’abritaient derrière leur argent, ou leur extrême insouciance, ou je-ne-sais-quoi qui les tenait ensemble, et ils laissaient à d’autres le soin de nettoyer et de balayer les débris. »

Tu recommandes ce livre pour les gens qui... aiment les vraies (et tragiques) histoires d’amour, les années 20, la nostalgie du passé. Si je pouvais rencontrer un auteur, ce serait... Alfred de Musset. Si je devais relire un livre, Gatsby le magnifique, encore et encore. Si je devais être un mot, « Glouton » non pas parce qu’il signifie, mais par sa sonorité.