Rechercher
  • François

LA VIE SANS RÉSEAUX 📵 - « À la recherche du temps perdu sur Internet », Christine Berrou, 2018.

Il y a quelques années, j’assistais à une émission radiophonique enregistrée sur Europe 1. Celle d’Anne Roumanoff, « Ça pique mais c’est bon ». Plusieurs chroniqueurs étaient dans cette émission dont Willy Rovelli et Jérémy Lorca, très charmants jeunes hommes. Le sujet du jour : l’association des pièces jaunes. L’invitée : Anne Goscinny, fille de René Goscinny, créateur du petit Nicolas et d’Astérix.


En bout de table, une humoriste et chroniqueuse que je ne connaissais pas encore. Que je trouvais charmante, pétillante et douée à la fois. Un petit bout de femme du nom de Christine Berrou. Yeux incroyablement bleus, sourire continu, franc-parler. J’appréciais.


Un roman brillant, sans filtre, qui amuse et vous questionnera sur la place de votre téléphone dans votre vie. Je ne savais pas que Christine Berrou écrivait et je suis heureux d’avoir lu ce roman que je vous conseille vivement. Par ailleurs, je suis très étonné de ne pas l’avoir vu davantage sur les réseaux sociaux.


Le livre raconte l’histoire d’une humoriste qui, suite à la chute de son iPhone, remplace celui-ci par le premier tome de La Recherche de Proust. Elle aimait les likes, parcourir ses fils d’actualité avant de s’endormir. Sa vie est alors chamboulée et prend une autre trajectoire.

Que deviendrais-tu sans ton smartphone ? 📱


« Les réseaux sociaux ne devraient pas être nos amis, c’est la littérature qui, elle, l’est. Car les réseaux sociaux lient les êtres humains dans ce qu’ils ont de parfait, en tout cas dans ce qu’ils essayent de faire croire parfait. La littérature nous lie dans ce que l’on a d’imparfait. Or il est beaucoup plus nourrissant pour l’âme de se reconnaître dans le travers de l’autre que de se projeter dans ce qu’on lui envie. J’aimais les personnages de Proust, je n’en pouvais plus des perfections des gens de l’Instagram. »