Rechercher
  • François

Interview Michel Cherchi - Traque en deux temps

Bonjour Michel Cherchi, je termine à l'instant Traque en deux temps, une nouvelle aventure de Rob Sterling, une histoire où l'on se retrouve entre passé, présent et futur en compagnie de Rob Sterling à la recherche de l'ennemi numéro 1. Pourriez- vous nous raconter un peu l'histoire de ce roman ?

Bonjour François. Tout d’abord, je vous remercie de m’accorder cette interview.

L’action de mon roman se situe en deux époques parallèles : 2019 et 2109. Agent secret à la

CIA, Rob Sterling, le personnage principal, est exfiltré dans un état critique d’un guet-apens

tendu par l’homme qu’il traque depuis plusieurs années. Ce dernier, dont tout semble indiquer qu’il agit pour le compte de groupes terroristes, a toutes les agences mondiales du

renseignement lancées à ses trousses. Malgré cela, il parvient systématiquement à passer entre les mailles de leurs filets, semant dans son sillage une collection de cadavres. Jusqu’à ce qu’un jour, sa mort soit annoncée. Seul Rob doute du décès de l'homme. Mais, encore

convalescent, il est écarté par son supérieur de toute mission le menant sur le terrain.

Cependant, une série de phénomènes insolites lui est rapportée par un ami journaliste : Yorell Lincoln. Jusqu’où ces singularités le mèneront-elles ? Qui est réellement l’homme qu’il

poursuit ? Le cadavre retrouvé est-il réellement le sien ? Autant de questions auxquelles les

protagonistes vont devoir répondre et ce, quel que soit l’amplitude de temps parcouru !

Comment est né ce roman ?

Il fait suite à la première aventure de Rob Sterling Code Black-out. L’idée du personnage et de ses voyages temporels m’est venue lors d’une de mes nuits blanches. C’est

là que mon imagination trouve la plupart de ses inspirations.


Quelle est la plus grande complexité quand on écrit dans le futur ?

Le futur est protéiforme. Tout dépend dans lequel on choisit de se projeter. Un futur

lointain ouvre plus de perspectives à la créativité. Les aventures de Rob Sterling l’amènent à

faire des sauts temporels de 90 ans. Si l’on réfléchit, ce n’est pas si loin que ça ! Je devais

donc limiter les descriptions les plus originales. Je ne pense pas qu’il eut été judicieux

d’inventer un monde hyper futuriste. Je me suis contenté d’intégrer quelques progrès en cours d’étude de nos jours qui, j’imagine, ont une réelle chance de voir le jour. En faisant de la sorte, j’ai voulu recentrer l’intérêt du lecteur sur les personnages et sur l’intrigue. Je mets

volontairement son imagination à contribution.

Dans ce livre, il y a Rob Sterling, il y a Yory, il y a Amber, il y a un directeur, pourriez-vous nous parler un peu de la conception de ces personnages ?

Pour Rob Sterling, j’ai voulu un homme de terrain efficace, sans préjugés, un peu tête

brûlée et capable de se sortir de situations inextricables. Il sait où il doit aller et y parvient

coûte que coûte. Toutefois, malgré son sang froid, il n’est pas complètement dénué de sentiments… amicaux ; mais son instinct reprend toujours le dessus. Le personnage de Yorell

Lincoln est plus amusant, plus attachant. Je tenais avoir le pendant contrasté de Sterling. Il est jovial, fouineur, débrouillard, s’invitant là où il ne l’est pas. Il devait se montrer assez couard et se révéler, au fil de l’aventure, plus courageux qu’il ne le laisse paraître. Amber est belle et intelligente. Séduisante par moments et déroutante par d’autres, elle est un des personnages centraux du roman. Le directeur Shaeffer dirige la CIA dans le présent. Il est le patron de Rob Sterling qui le respecte. Cependant, il doit composer avec le caractère bien trempé de son agent de terrain solitaire et aventureux. Sterling lui impose davantage son point de vue qu’il ne se plie au sien. C’est un personnage secondaire qui a son importance.


Il y a aussi le tant redouté Sirius...

Ah ! Sirius ! Lui, a le rôle du méchant. Doté d’une intelligence supérieure, il s’arrange

pour embrouiller tout son monde. Les groupes terroristes le croient à leur solde, les agences

mondiales du renseignement pensent elles aussi qu’il est à la botte des islamistes et le monde du futur le prend pour un jet-setteur adulé par la jeunesse dorée internationale. Cependant, aucun n’a conscience d’avoir affaire à un tueur professionnel froid et sans scrupule.

C'est un personnage qui change d'identité selon l'endroit. Si vous pouviez changer

d'identité, laquelle seriez-vous ?

J’hésite… Un mélange de Cyrano de Bergerac et de James Bond (Rires)

À un moment donné, il est question de l'ennui et vous écrivez que c'est un ennemi

mortel...

C’est à remettre dans le contexte de l’histoire. Je me suis mis à la place d’un militaire

dont la seule raison de vivre serait la guerre et qui vivrait désormais dans un monde en paix,

où le conflit ne serait devenu qu’un lointain concept. Comment ne pas penser que ce type

d’homme ne s’ennuierait pas ? Dès lors, le seul ennemi qui se dresse devant lui et qu’il doit

chasser à tout prix est l’ennui avant que ce dernier ne le tue.

Est-ce que vos rêves vous transportent vers le passé ou vous projettent-ils vers le

futur ?

Mes rêves sont tous tournés vers l’avenir. Le passé est réservé aux souvenirs.

Si vous pouviez connaître une chose par rapport à votre futur, ce serait quoi ?

Savoir si mon imagination me permettra d’écrire longtemps.

128 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout