Rechercher
  • François

COUP DE COEUR ❣- « Jolis jolis monstres », Julien Dufresne-Lamy, 2019.

« Monstre revient toujours. C’est drôle quand on y pense. Certains répètent inlassablement qu’on est des monstres. Des fous à électrocuter. Alors que d’autres pensent que l’on est les plus belles choses du monde »



James vit à New-York. Il aime s’endormir dans les baignoires. Il vient d’Atlanta et vit à Manhattan depuis 1980. Dans un grand espace rempli de mites, quelques souris, et des personnes bordéliques.


James, on l’a sifflé(e), on l’a adoré(e), on l’a acclamé(e). Dans le milieu, il était le Trophée. Il avait le regard de Naomi Campbell, le sourire de Grace Jones et la chevelure de Diana Ross. 66 en tour de taille, 92 pour les hanches. Le cheveu crépu, le goût pour la comédie. Après le décès de sa tante Mae, il fera la rencontre de drag-queens. À peine 16 ans. Son premier amour le quittera, lui disant d’aller faire son travelo ailleurs.


C’est toujours à l’intérieur que se déroule la fête. C’est une chose qu’il apprend depuis qu’il est monstre. Pour être Lady Prudence, il se rase à la lame badigeonnée d’aloe vera. Il retire son jogging et devient théâtrale. Il met du fard, du maquillage bradé en provenance du Queens. Sa nuque devient blanche, ses pommettes saillantes. Et l’étape du scotch qui fait disparaître ce qui dépasse. Un voyage entre les corps.


Face à lui, il y a Victor et lui racontera son histoire. Son périple. Un père de famille, qui a fait de la taule qui se rendra vite compte qu'il veut lui aussi être drag-queen et voguer à tout va. James sera sa maman.


Explorez les maisons, les bals, les icônes, le sida, la mort, les costumes, le maquillage, les plus laides choses du monde et les plus belles. Rencontrez Madonna, Keith Harring, Venus, Angie. Les monstres, les coups, les lumières, le show, la danse, le bonheur. Leur vie. Chaussez vos plus beaux talons, homme ou femme. C'est prodigieux.


Et merci, de me faire connaître ce monde inconnu et pourtant à la fois si proche de moi. Ce livre a changé ma vie, définitivement. Je m’en rends compte quelques mois plus tard après ma lecture.