Rechercher
  • François

COUP DE CŒUR RENTRÉE D'HIVER - « Battements de coeur », Cécile Pivot, 2019.

Il a fait battre mon cœur. Michel Fugain dirait que c'est un beau roman, c'est une belle histoire. Je lui accorde. D'un côté, il y a Paul. Insaisissable, ténébreux, antipathique, généreux et attentionné à la fois. Soucieux de l’écologie et du développement durable. Il est invité à aller manger chez son frère, Louis, un mec droit sur qui on peut compter.

Paul est paysagiste. Il a deux enfants. Aujourd'hui, il ne sait plus quoi penser des femmes et de l’amour en général.

De l'autre côté, il y a Anna, une amie de son frère, une femme qui a peu confiance en elle qu'il rencontre lors de cette soirée. Lui sait qu’elle n’est pas son genre. Avec le temps, il apprécie de plus en plus les pétasses. Plus elles sont vulgaires, plus elles l’excitent. Anna en est le parfait opposé.

Anna est éditrice. Elle a grandit sans l’amour et le soutien de ses parents. Mais elle n’a jamais manqué de rien sauf d'affection. En terrain inconnu, elle se sent décalée, elle perd ses moyens. Elle a deux enfants également. Elle a l’impression d’être vieille. Elle adore Paris. Elle collectionne les mecs. Rien ne l’arrête quand elle passe en mode séductrice. Mais les hommes la fuient.

Elle aime la ville, lui la campagne. Elle adore les chats, lui les chiens. Elle préfère l’hiver, lui le printemps. Ils n’ont rien en commun et c’est ça qui est merveilleux. La vie les attend.

Un rire, ça suffira. "Elle aime la ville, lui la nature. Elle aime la mer, lui la campagne. Elle lit beaucoup, lui peu. Elle fréquente les théâtres, lui les cinémas. Elle adore les chats, lui les chiens. Elle est bordélique, il est maniaque. Elle se couche tard, il s’endort tôt. Elle fait la grasse matinée, il se lève à l’aube. Elle dort mal, lui comme un bébé. Elle est de l’hiver, lui du printemps. Elle goûte les bourgognes, lui les bordeaux. Ces dissemblances deviennent vite un jeu entre eux. Ils se séduisent, se défient, tentent de se convaincre qu’ils ne sont pas faits l’un pour l’autre, mais c’est perdu d’avance et ils le savent. Paul a levé les barrières, cessé de se méfier. Sans se l’avouer, ils font le même constat : ils n’ont rien en commun et c’est ça qui est merveilleux."

Je quitte ce livre avec à la fois les larmes aux yeux et un sourire aux lèvres. J’ai adoré. Une magnifique écriture, fluide, détaillée. Une sublime histoire d’amour loin des romans gnangnan à l'eau de rose.

Une pépite. Un bijou. Par souci du détail de la part de l’auteure de rendre compte, on a l’impression d’y être. J’ai adoré cette sensation, quand Anna visite l’appartement de Paul après leur première nuit, j'y étais aussi moi dans cet appartement.

Quand mon compagnon m’a demandé de quoi le livre parlait, je lui ai répondu : C’est une très belle histoire d’amour, la gorge serrée, triste de quitter ces deux personnages dont les coeurs battent très fort.