Rechercher
  • François

CHRONIQUE 📝 - « Vue sur mère », Caroline Grimm, 2019.

Un très beau titre, un joli jeu de mots. Un magnifique livre qui vous plonge au cœur d'une histoire de famille, de secret en secret.


L'unique photo qu'Adèle détient de sa maman date de l'été 1970. Ses cheveux blonds sont retenus par un bandeau orange, de la couleur de sa jupe. Elle est pieds nus, sur la plage.

Adèle et Aurélien forment le couple idéal. Ils sont parents d'une petite fille du nom de Rose. Tout va pour le mieux jusqu'au moment où Adèle décide et va à la recherche de sa mère, qui l'a abandonnée à la naissance. Tout bascule.

Elle veut la retrouver de manière assez soudaine pour que sa fille sache. Qu'elle la connaisse, et parce qu'elle ne peut plus vivre comme ça, dans ce silence, cette absence et ces mensonges.

Aurélie, son mari, essaye par tous les moyens de l'en dissuader sous prétexte qu'elle trouvera simplement une étrangère et qu'elle sera encore déçue davantage.

C'est à son insu qu'elle se lance sur ses traces et tentera le tout pour le tout quitte à être aidée par son amie Katalina, qui lui suggérera une émission de radio...

Que faire par amour ? Lorsqu'on vous interdit d'aimer ? Quelles sont les limites de l'amour ?

Un roman tumultueux où le tragique côtoie la coïncidence, rempli d'humanité, qui vous fera aller de surprise en surprise. Surprenant, angoissant, réjouissant, ce livre écrit par Caroline Grimm est à lire.