Rechercher
  • François

CHRONIQUE 📝 - « Une mère, etc. », Isabelle Spaak (et Florence Billet), 2019.

Un témoignage inspirant. Un très beau roman sur la quête de soi, de son identité. Et toi, tu ferais quoi si tu savais que tu es adopté mais que tu ne connais pas tes vrais parents ?


C'est ce que vit Emmanuelle, qui, dans un premier temps n'a aucune envie de rencontrer sa mère biologique. Dans un premier temps. Pour son travail, alors qu'elle a 30 ans, elle se déplace aux quatre coins de la planète et se réserve des vacances dans son pays de naissance, la Colombie afin de se retrouver et oublier son premier amour.

Quelques semaines avant le départ, la voilà qui perd ses papiers d’identité. Le gros truc qui nous emmerde bien. Pour refaire son passeport, elle aura besoin d'un acte de naissance qu'elle obtiendra et sera surprise de découvrir... le véritable prénom de sa mère. C'est à cet instant que tout le voyage d'Emmanuelle sera chamboulé, décidant de partir à la recherche de sa maman, cette P.U.T.A.I.N.

Un roman que j'ai pris beaucoup de plaisir à lire. Pas trop long, pas trop détaillé. Juste assez, ce qu'il faut pour me plaire. Il m'a fallut un peu de temps pour être plongé dedans, mais une fois happé, je n'avais plus envie d'en sortir. Et... au fait... avez-vous vu cette couverture magnifique ?

« Je fuis l'érotisation des corps, même dans les films, même pour des publicités, maillots de bain ou parfums. Au cinéma, les scènes de sexe m'obligent à quitter la salle. J'ai horreur de la domination masculine, de la soumission des femmes, de l'obscénité, des regards, gestes et sous-entendus. »