Rechercher
  • François

CHRONIQUE 📖 - « Rhapsodie des oubliés », Sofia Aouine, 2019.

Rhapsodie : couture de chants. Un premier roman immanquable de cette rentrée littéraire. Déambulez dans le quartier de Barbès à Paris, XVIIIè, rue de la Goutte d'Or en compagnie d'Abad, un jeune garçon d'à peine treize ans, chamboulé et agité à la fois.

Le quotidien d'un quartier où le crack, les putes, l'odeur des poubelles, la violence, l'amour, l'enfance, l'espoir perdu et rattrapé se côtoient. Où cohabiter semble difficile mais indispensable. Comment apprendre à vivre dans une jungle urbaine comme celle-là ?

Entre branlettes, voisine d'en face désirable, désir et limites du possible, Abad rêve d'un avenir meilleur, mais à quel prix ?

Le Paris qu’on ne connaît peut-être pas. Merci pour ça, Sofia. La présentation de la quatrième de couverture le dit si bien, un roman qui fait l'effet d'un coup de poing. Un récit écrit entre Bruxelles et Paris, deux villes importantes pour Sofia Aouine.

« Putain je t'aime ! Il a suffi qu'un jour comme d'habitude je fume mon joint en regardant chez la vieille du quatrième à essayer de mater ses seins quand elle lave le sol. Là, j'ai vu ton visage de madone, entre toutes les fenêtres, le linge pourri qui sèche, les balcons pleins comme des décharges et les odeurs de graillon. Un visage de princesse au milieu des ordures. Des yeux noirs qui mataient dans ma direction. »