Rechercher
  • François

CHRONIQUE 📝 - « Phobie douce », John Corey Whaley, 2017.

Un livre young adult qui m'a fait passer un super moment de lecture. Une histoire dans laquelle la peur côtoie l'homosexualité, l'entraide et l'amitié.



Solomon est un jeune garçon qui ne sort jamais de chez lui. On appelle ça l'agoraphobie. Souffrant de crises de panique extrêmes, il a choisi de rester auprès de ses parents depuis plus de trois ans et de ne jamais sortir des murs.


Lisa Praytor était présente le jour où Solomon est tombé dans la fontaine du lycée pour échapper à sa crise. Depuis ce jour, personne ne l'avait revu. Sans prévenir le jeune garçon, elle décide de le choisir comme sujet de mémoire afin de lui ouvrir les portes de la grande université de psychologie qu'elle souhaite intégrer.


Elle va réussir à s'introduire chez lui, faire connaissance avec lui et se lier d'amitié. Son petit copain, Clark, le plus beau mec du lycée sera aussi de la partie. Et toutes les solutions pour le faire sortir seront bonnes. Mais jusqu'où ? L'amitié est-elle plus forte face au mensonge ?


Un trio de personnages attachants. Un livre qui se lit rapidement, à mettre entre toutes les mains des adolescents.


« Lorsqu'il envisageait la vie sans elle, il se sentait triste à mourir. Elle serait à jamais comme cette pièce de jeu de société égarée que l'on continue à chercher chaque fois que l'on soulève le couvercle de la boîte. »