Rechercher
  • François

CHRONIQUE 📝 - « Marche blanche », Claire Castillon, 2020.

Un roman sombre qui se lit d'une traite, en apnée.

Il y a dix ans, elle a perdu sa fille Hortense. Elle avait seulement 4 ans. Elle a été kidnappée dans un parc lorsqu'elle jouait une partie de cache-cache avec sa maman. Aujourd'hui, elle est convaincue de la voir partout, de l'entendre. Elle veut la retrouver. Parce qu'elle en est persuadée, Hortense n'est pas très loin. En face de chez elle, une famille vient d'emménager et la gamine de 14 ans, Hélène, ressemble étrangement à sa fille disparue. Totalement obnubilée par cette jeune adolescente, elle fait de plus en plus de crises pour le plus grand désarroi de son mari Carl, également détruit par la disparition de sa fille. Et il y croit lui aussi. À tel point qu'il organise des marches, pose des affiches. Jusqu'où cette maman ira-t-elle ? Claire Castillon écrit magnifiquement bien et rend compte des émotions comme peu peuvent se permettent de le faire. Un roman aux allures dramatiques qui vous laissera subjugué, sur la fragilité des êtres et la folie. Qu'est-on capable de faire pour son enfant ?