Rechercher
  • François

CHRONIQUE 📝 - « Mangoustan », Rocco Giudice, 2019.

Trois femmes. La première s'appelle Laure. Une petite bourgeoise habituée à vivre dans le luxe. Les enfants sont partis de la maison. Elle vient d'être larguée par son mari qui a préféré leur bonne, une jeune de trente ans de moins. Comment accepter le fait d'être jetée ainsi et d'être sans travail, après 35 ans de mariage ?

La deuxième s'appelle Melania, la first lady. Son mari Donald est à la présidence des États-Unis et elle espérait au fond d'elle qu'il ne serait jamais élu. La dernière s'appelle Irina, Nacha pour les intimes.. Une très belle femme, ex-mannequin, qui a fui l'Ukraine et la misère pour l'Occident. Pour réussir, elle est prête à mettre les mains sur un homme riche et fini par aimer Édouard, un Suisse richissime. Ces trois héroïnes aux profils semblables se retrouvent en même temps à l'autre bout du monde, à Hong-Kong, lorsqu'un typhon du nom de Mangoustan s'apprête à tout détruire sur son passage. Un roman féministe écrit par un homme, quelle belle idée. Un véritable plaisir de lecture qui vous tient en haleine. Mettre la célèbre Mélania Trump comme personnage, il fallait oser. Et pourtant : les faits la concernant son vrais, mais détournés avec humour et perspicacité. Le destin de trois femmes qui veulent pendre leur vie en mains, de s'assumer comme elles sont. Un premier roman réussi avec brio ! « En 2013, le typhon Hayan avait dévasté l’archipel philippin, faisant plus de sept mille morts et privant de logement près de quatre millions d’habitants. Le dimanche 16 septembre 2018, Mangoustan, que les médias surnommeront bientôt "la Reine des tempêtes" frappera Hong Kong. »