Rechercher
  • François

CHRONIQUE 📝 - « Les oubliés du dimanche », Valérie Perrin, 2017.

Qui sont les oubliés du dimanche ? Ce sont toutes ces personnages âgés trop souvent abandonnés par leur entourage dans cette maison de retraite à Milly, un petit village de la Bourgogne.

Justine, 21 ans, y travaille et s'y sent bien. Elle est aide-soignante et adore ses patients. De temps en temps, elle récolte leurs histoires personnelles.

C'est notamment le cas avec Hélène, âgée de 93 ans. Elle peut ainsi lui relire sa vie et lui rappeler ses anecdotes.

Justine est en permanence entourée de personnes âgées. En effet, elle vit chez ses grands-parents depuis que ses parents, son oncle et sa tante se sont tués dans un accident de voiture quand elle n’était encore qu’une enfant.

Elle fait tout pour son cousin, Jules, qu'elle considère comme son frère. Entre la vie de Justine, ses sorties au "Paradis" et ses moments avec "Je-ne-sais-plus-comment", la vie d'Hélène et la mystérieuse histoire de ce corbeau qui appelle les familles des patients pour annoncer leurs décès, le lecteur voyage entre le passé, le présent et le futur.

Touchant, ce mot va bien avec ce livre de Valérie Perrin, rempli d'humanité et d'amour.

Une lecture que j'ai appréciée mais où je me suis malgré tout parfois ennuyé. Je n'ai pas adhéré à la construction de ce livre qui me faisait parfois perdre le fil du roman. Un bon premier roman tout de même !