Rechercher
  • François

CHRONIQUE 📝 - « Les confidences », Marie Nimier, 2019.

Le machin sur les confidences sur lequel elle travaillait a pris forme après de multiples rendez-vous.


Un jour, Marie Nimier lance une annonce dans une ville inconnue. Durant une dizaine de jours, la romancière recueillera confidences, confessions et autres secrets. L’anonymat sera garanti. Entièrement. N’en déplaise à certains. Elle se bandait les yeux, elle écoutait simplement. Retenait l’essence des personnes qui lui parlaient. Sans écrire, sans enregistrer.

Ces témoignages serviront à élaborer des textes fictionnels et seront publiés. Pour ceux qui ne peuvent pas se rendre dans l’appartement où se confier, un lien est disponible.

Elle les recevait dans une pièce, en compagnie d’un immense philodendron, qui la rassurait, et d’un portemanteau à cinq boules. Rien de plus.

Des personnes qui veulent juste rencontrer un écrivain, d’autres qui racontent leurs instants de bonheur, de joie ou de désespoir, leurs secrets pour la première fois. Des tranches de vie, des souvenirs, qui font sourire ou qui étonnent. Un récit original, à lire de toute urgence.

Et moi, si je devais me confier à une romancière, qu’est-ce que je lui dirais ? Et vous, Marie ? Et vous, derrière vos écrans de smartphones ? Pensez-y.