Rechercher
  • François

CHRONIQUE - « Là où chante l'étoile », Olivia Zeitline, 2019.

Charlotte est une jeune trentenaire qui aime la danse et qui rêve d'en faire son métier. Elle est heureuse, épanouie et amoureuse de Tom. Jusqu'au jour où se présente à elle une occasion que l'on peut avoir qu'une fois dans une vie.

Partir à Los Angeles pour continuer à danser avec sa troupe, celle du chorégraphe Asar. Elle va avoir envie de suivre son rêve, de ne rien lâcher. Sa mère l'avertira : méfie-toi, Tom et toi ça va se terminer si tu t'en vas.

Elle n'y croit pas. Arrivée dans la ville de tous les possibles, elle est face au doute. Elle est rongée par les doutes. Théa, son amie vivant à L.A, initiée aux rêves télépathiques et à la culture amérindienne, lui ouvre de nouvelles voies pour écouter ce que certains signes lui apporte dans son sommeil.

Un court roman qui se lit d'une traite. Des chapitres brefs, un grand voyage, une belle atmosphère et des rêves plein les pages. La brillante histoire d'une fille passionnée qui se laisse porter, qui suit ses instincts et qui donne envie d'aller encore plus loin.

« Quand on demande, on ne reçoit pas forcément ce qu'on veut, mais parfois quelque chose de plus beau, qu'on n'aurait pu imaginer »