Rechercher
  • François

CHRONIQUE 📝 - « Jules-César », Anne-Dauphine Julliand, 2019.

Un roman touchant, émouvant, poignant, qui ne vous laissera pas indemne.


Tout le monde dans le voisinage connaît Jules César. Même sans connaître son nom. L’enfant aux lunettes et au ventre rond, celui qui va à l’hôpital toutes les semaines, celui qui ne fait pas pipi, celui qui a mal. Certains le plaignent, d’autres le craignent.

Jules-César, est un jeune garçon de 7 ans fier de son prénom. Toute la famille vit au Sénégal, un endroit où les frais de soins de santé sont compliqués. Les reins de ce garçon ne fonctionnent pas et doit souvent subir des dialyses.

Tout le monde voudrait le sauver. Le seul moyen serait de greffer un rein de son papa, le seul donneur compatible. Pour ça, ils doivent s'envoler vers Paris. Augustin et Jules-César partiront chez une tante qui vit non loin de la capitale française. Pourra-t-on sauver Jules-César ?

Un roman sur les liens du sang, où l'amour, la différence, le voyage, la maladie et l'espoir se côtoient. Une très belle rencontre avec une famille et un petit garçon attachant pour un plaisir véritable de lecture. « La vie lui paraît lourde. Trop lourde. Il est fatigué d’être malade et de ne pas pouvoir faire comme les autres. Il voudrait boire sans compter, pisser sans retenue, courir sans s’arrêter. Et jouer au foot comme son père. »