Rechercher
  • François

CHRONIQUE 📝 - « Gare à Lou ! », Jean Teulé, 2019.

On a sans doute tous rêvé un jour d'avoir un super pouvoir. Qui n'a jamais souhaité être invisible, voler ou encore être immortel ? Lou, 12 ans, a un pouvoir, un don, qu'on aimerait tous avoir.


Cette gamine vit avec sa mère au 276ème étage de la tour dite de l'Incendie. En rentrant de l'école, après avoir posé son cartable, elle voit une bête étrange aux yeux globuleux et aux commissures des lèvres dirigées vers le bas dans un terrarium. Une bête à la fois hideuse et belle.

Lou en a marre de l'école. Tout la navre, hormis le cours de dessin. Tant bien que mal, sa mère lui explique que si elle ne travaille pas, elle galérera toute sa vie, comme elle. Ce n'est pas du tout ce qu'elle veut pour sa protégée.

Ce n'est pas tout. En classe, les autres se moquent d'elle. Certains l'appellent dents de lapin à cause de ses incisives en avant. Un exemple parmi d'autres.

Un jour, un bête garçon va imiter le bruit d'un rongeur. Cette fois-là, c'est la fois de trop. Elle ne se laissera pas faire et lui souhaitera de tomber dans l'escalier. Il s'écroule dans les marches. Le début d'un récit dans lequel chaque méchanceté qu'un individu produit sera récompensée d'un sort émis par la fillette.

Une véritable arme bien efficace d'après le gouvernement.

Un roman qui jongle entre le surnaturel et la réalité, décapant et qui nous donne bien envie de massacrer toutes ces personnes qui nous mettent des bâtons dans les roues. Un livre que j'ai vu partout lors d'un voyage à Paris, qui m’intriguait, que j'ai beaucoup aimé lire.

« Contrairement au niveau dont elle s'évalue, elle est toute grâce et nuances dans l'éclat doux de ses douze ans et possède encore la candeur des manèges innocents. »