Rechercher
  • François

CHRONIQUE 📝 - « À la demande d'un tiers », Mathilde Forget, 201

« Suzanne pose ses mains sur mes bras. Autour de mes biceps, elles forment deux brassards moites. La chaleur de sa peau saisit la mienne et pour garder l’équilibre, je m’agrippe à ses coudes. Nos quatre bras forment deux chaînes solides, une chorégraphie contemporaine. Suzanne me surprend par sa force. Enfants, nos combats ne duraient jamais très longtemps car le moindre assaut de ma part se révélait toujours trop brutal pour elle. Suzanne n’aimait pas la bagarre. J’étais ennuyée par sa douceur. Maintenant que nous sommes grandes, bien plus grandes, elle semble enfin une adversaire à ma taille. »

« À la demande d'un tiers » ou la sublime histoire de deux sœurs liées par la mort de leur mère qui s'est suicidée lorsqu'elles étaient jeunes. Jetée du haut d'une tour.

C'est de force que la narratrice de ce récit a dû faire interner sa sœur. Ce qui donner envie de découvrir son histoire. Reconstruire ce passé, connaître les raisons de ce suicide.

Lorsqu'on est attaqué par un requin, on ne sent pas la douleur. C'est la couleur rougeâtre de la mer qui fait prendre conscience que nous sommes blessés.

Un roman singulier que j'ai beaucoup aimé. Le mal être côtoie la folie, les secrets de famille frôle les révélations, la compréhension juxtapose la médecine. Mais, cette folie est-elle héréditaire ?