Rechercher
  • François

CHEZ TON LIBRAIRE AUJOURD'HUI 📖 - « Otages », Nina Bouraoui, 2020.

Après « Les hommes désirent naturellement savoir », Nina Bouraoui signe un roman fabuleux, sur le silence, l'oppression et la soumission.


L'héroïne de ce récit se prénomme Sylvie Meyer. Âgée de 53 ans, cette mère de deux enfants, célibataire depuis un an, travaille dans une entreprise de caoutchouc, la Cagex. Déléguée syndicale, elle est à la fois ordinaire et extraordinaire.

Lorsqu'il l'a quittée et a décidé de partir, Sylvie n'a rien dit à son mari. Tout va bien. Garder la tête haute, continuer d'être une bonne mère pour ses fils, quoi qu'il arrive.

Vivre dans le silence. Quand son patron Andrieu lui demande de bosser des heures supplémentaires, de surveiller ses collègues, elle n'a rien dit. Soumission, silence, à nouveau.

Tout va au mieux, ou presque, jusqu'au jour où Sylvie décide de se révolter et de tout détruire quitte à être condamnée.

Le pouvoir des mots a opéré une nouvelle fois. Un roman fabuleux sur ces violences faites aux femmes, au travail, au quotidien, sur la solitude, sur la révolte. Un texte puissant de cette rentrée littéraire de janvier. « Je suis forte, les femmes sont fortes, davantage que les hommes, elles intègrent la souffrance. C'est normal pour nous de souffrir. C'est dans notre histoire ; notre histoire de femmes. Et ça restera longtemps ainsi. Je ne dis pas que c'est bien, mais je ne dis pas que c'est mal non plus. »