Rechercher
  • François

À LIRE CET ÉTÉ 🍹 - « Neige de mai », Paul Renier, 2019.

Je déteste les romans nunuches à l'eau de rose. Ce livre de Paul Renier, qui mérite davantage d'être connu, est loin de faire partie de ceux-là. Et pourtant, ce livre exploite l'amour. Mais jusqu’à faire l’amour sous prise de Xanax.


Un très beau roman sur l'amour et ses dérives, sa complexité, l'espoir et l'inquiétude. « Neige de mai » raconte Adrien et Estelle. Leur rencontre, qui sera étincelante, remplie de bonheur jusqu'à la maladie. Il sera temps de se soutenir pour remonter, étinceler, aimer à nouveau. Continuer d'aimer.

Un récit écrit à la deuxième personne de singulier, comme une lettre adressée. C'est avec une écriture très poétique, ultra travaillée, sincère et parfois assez crue que l'auteur raconte l'essence des sentiments à travers ce roman ciselé. Loin de passer par quatre chemins, il va là où il faut et touche au plus haut point. Le pouvoir et la force de l'amour, des mots aussi.

Je recommande ce livre aux personnes qui comme moi, n'aiment pas spécialement les romans à l'eau de rose mais aiment plutôt les très belles écritures, aux personnes qui aiment la poésie et qui croient au pouvoir des mots.

« Au début nous rions des conversations absolument détachées de tout lien avec le réel, au milieu de la nuit. Ton émerveillement devant les poignées des sacs-poubelle tellement plus pratiques que les liens qui résistent toujours au fond du sac. »